Imprimer

Vaporisateur c'est quoi ?

Vaporisateur c'est quoi ?

Vaporisateur c'est quoi ?
  • Vaporisation:

  • Un vaporisateur est un appareil utilisé en phytothérapie et en aromathérapie.
  • Le vaporisateur a pour fonction de faire chauffer à une température précise (en dessous du point de combustion de la plante, température au-delà de laquelle la plante commence à brûler) la plante dont on veut vaporiser l'essence.
  • Les herbes aromatiques passe de l’état solide à l’état gazeux à 200°C alors qu’une température de 400° est nécessaire à la combustion des végétaux. 
  • La vapeur crée est transparente et ne produit pas d'odeur. 
  • Si la vapeur n'est pas inhalée, elle se dissout immédiatement dans l'air ambiant ce qui limite la gène qui pourrait être occasionnée auprès de l'entourage. 
  • Avec la vaporisation, les produits de décomposition toxiques et irritants provenant de la combustion liée à la fumée sont totalement éliminés. 
  • En dessous du point de combustion, l’extraction et l’inhalation des huiles essentielles des herbes aromatiques permettent la réduction significative de l’irritation de la cavité orale, et de l’arbre trachéo-bronchique causée par les composants pyrolytiques.
  • Ces dernières années, leur conception a été améliorée pour répondre à la demande des hôpitaux pour pouvoir utiliser les herbes thérapeutique.
  • Une étude datant de 2003 a montré que les vapeurs produites (par les modèles haut de gamme) étaient composées de 95 % de THC et seulement 3 autres composés, alors que la fumée produite pas la combustion de l’herbe contient plus de 100 composés dons certains sont connus pour être cancérigènes.
  • Le goût est très présent (surtout pour les modèles où la plante n'entre pas directement en contact avec la partie chaude du vaporisateur, un souffle d'air chaud est alors propulsé sur la plante), les effets arrivent environ 10 minutes après l'inhalation.
  • L’absence de produits de décomposition provenant de la combustion permet d’apprécier les arômes et les goûts de herbes aromatiques.
  • Le procédé d’extraction à l’air chaud de l’huile essentielle de herbe a l’air d’être le plus efficace et la température est contrôlable. 
  • De plus, avec l’augmentation de la température, des modifications significatives se produisent dans la composition et le taux de vaporisation.
  • Les arômes et les goûts délicats et distinctifs aux températures plus basses changent en caractère et en intensité quand la température augmente.
  • Certains vaporisateurs fonctionnent sur le même principe qu’un narguilé, mais au lieu de mettre un charbon sur le dessus, on chauffe l'extrait de plante grâce à une source de chaleur que l'on doit régler à la bonne température. D’autres modèles
  • fonctionnent avec de l’air chaud propulsé par-dessous.
  • Une quantité minimale donne un effet considérable dans un vaporisateur car le consommateur inhale plus de substances psychoactives que lorsqu'il fume.
  • En effet, la majeure partie des herbes aromatiques fumée dans un joint part en fumée dans l’air. 
  • Les effets d’une vaporisation peuvent durer environ 3 heures. 
  • En plus du meilleur rapport quantité/effets, l'utilisateur n'a pas besoin de tabac et de feuilles et donc l'investissement est vite rentabilisé. 
  • L'irritation des poumons (bronchites...) est minimisée (pas de fumée, pas de goudron). 
  • L'achat d'un vaporisateur (de 15 € à 500 €) est une bonne solution pour arrêter de fumer.
  • L'effet "stone" (cassant, assommant) n'existe que très faiblement avec un vaporisateur. 
  • L'effet "high" (euphorisant,,énergisant) est plus présent même avec de la résine (Haschich).
  • Une session de vaporisation dure environ 20 minutes et il est possible de faire 2 ou 3 sessions avec le même extrait en fonction de la qualité du produit.
  • Aucune étude sur l'abus de vaporisation n'a été menée à ce jour.
  • Aucun effet secondaire notoire n'a été décrit par les hôpitaux qui utilisent ces appareils (Suisse, Autriche...)
  • La vaporisation constitue une percée importante pour herbes thérapeutiques grâce à son innocuité et en ce qu’elle évite les autres désavantages liés à l’inhalation d' herbe aromatique.
  • Du point de vue écologique, les systèmes de vaporisation sont sûrs et acceptables dans un environnement non-fumeur.
  • Avec la bonne technique, les émissions sont minimes comparées à la fumée.